Stade Olympique de Rome (Olimpico Stadium) : lieu de l’Euro 2021

Lorsque l’organisation de l’Euro 2021 (UEFA EURO 2020) dans plusieurs pays européens a été rendu publique, l’Italie a été confrontée à un défi de taille. Le pays a une longue et fière tradition avec ce sport qu’est le football. Certains stades qui se trouvent sur les terres de la botte italienne jouissent d’une réputation légendaire comme le stade de San Siro à Milan ou encore le désormais stade Diego Armando Maradona à Naples. Ces stades ne sont que des exemples parmi tant d’autres.

Quel lieu et quel stade choisir pour accueillir l’Euro 2021 qui se déroulera dans 11 pays européens ? Finalement, c’est le stade olympique (connu également sous le nom de Stadio Olimpico) de Rome qui a été choisi, car c’est là que se joue le coeur du football italien.

Le 11 juin 2021 en particulier – un an plus tard que prévu en raison de la pandémie liée au coronavirus – de nombreux regards seront tournés vers le Stadio Olimpico de Rome lorsque la cérémonie et le match d’ouverture de ces phases finales y auront lieu.

Outre le match d’ouverture de cet EURO 2020, deux autres matchs du Groupe A et un quart de finale seront disputés au stade olympique de Rome.

Stade Olympique de Rome Euro 2021
Stadio Olimpico de Rome (source Wikipédia : ildirettore, CC BY 3.0))

Informations importantes sur le Stadio Olimpico de Rome

  • Capacité: 72,698 places
  • Inauguration: 1932
  • Architectes: Enrico Del Debbio (1932), Annibale Vitellozzi (1990)
  • Équipes: AS Rome, Lazio Rome
  • Coût: inconnu

Rome Euro 2021 : Le calendrier des matchs au Stade Olympique

Tour Date Heure* Match Lieu
Match d’ouverture 11.06.2021 21:00 Turquie – Italie Rome
Groupe A 16.06.2021 21:00 Italie – Suisse Rome
Groupe A 20.06.2021 18:00 Italie – Pays de Galles Rome
Quart de finale 03.07.2021 21:00 Ukraine – Angleterre Rome

*Horaires conformes à l’heure d’été d’Europe centrale (CEST)

L’histoire du Stade Olympique de Rome en Italie

Aujourd’hui, le Stade Olympique de Rome est le stade officiel des clubs italiens de l’AS Rome et de la Lazio Rome. Il est devenu depuis longtemps un grand lieu du football européen de haut niveau. Mais la route pour y arriver était longue et sinueuse entachée par un début d’histoire très sombre.

L’enceinte sportive date de l’époque des fascistes italiens. Elle a été construite de 1927 à 1932 sous le nom de Stadio die Cipressi et faisait partie du complexe sportif “Foro Mussolini”, aujourd’hui connu sous le nom de Forco Italico. Jusqu’en 1937, le stade a été agrandi et remodelé. Ce dernier était l’atout majeur de la candidature de Rome pour l’organisation des Jeux Olympiques de 1940 et avait pour but d’impressionner les pays concurrents et le comité organisateur.

On dit que Benito Mussolini était véritablement obsédé de surpasser les Jeux de Berlin de 1936 et de surpasser Hitler. Par conséquent, aucune dépense ou effort n’a été épargné pour l’extension du stade. L’enceinte sportive a d’ailleurs été rebaptisée Stade Olympique, même si l’Italie n’avait pas encore remporté la candidature.

La Seconde Guerre mondiale a mis un terme à ces plans. Le stade fut très endommagé pendant le guerre et a dû être reconstruit. Il a rouvert en 1953 avec le nom de “Stade dei Centomila”. La Lazio et l’AS Rome décidèrent alors de s’y installer.

Au même moment, la ville éternelle s’est à nouveau portée candidate pour organiser les Jeux Olympiques de 1960. Cette fois, sa candidature fut retenue. En 1960, l’enceinte sportive reprit le nom de Stade Olympique, nom qu’elle a conservé depuis. En Italie, le stade est désormais uniquement connu sous le nom de Stadio Olimpico.

Stadio Olimpico : hôte de deux tournois internationaux majeurs

En Italie, le Stade Olympique de Rome a déjà accueilli deux grands événements de football. Les supporters allemands s’en souviendront avec le sourire, tandis que les Italiens en feront des cauchemars. Une sorte de “traumatisme allemand” s’est développé au cours du temps lors de ces tournois.

L’Italie a accueilli le championnat d’Europe en 1980. C’était la première fois que le tournoi était disputé avec une phase de groupes et une phase éliminatoire, format qu’il a toujours aujourd’hui. Le dernier match a été joué à Rome : l’Allemagne l’a emporté 2 buts à 1 contre la Belgique.

Dix ans plus tard, l’Italie a été désignée pays hôte pour la Coupe du Monde 1990. Une fois de plus, la finale s’est déroulée au Stadio Olimpico et l’Allemagne a remporté une nouvelle victoire, cette fois contre l’Argentine de Diego Maradona (1-0). À ces occasions, l’Italie avait déjà été éliminée prématurément du tournoi et avait amèrement anéanti les espoirs de victoire de ses supporters.

Lieu de la finale de la Coppa Italia

Depuis 2008, le Stade Olympique de Rome est le lieu de la finale de la Coupe d’Italie. Cependant, cette enceinte pourrait bien vivre son dernier grand moment de sport lors de cet Euro 2021.

En 2014, l’AS Roma a annoncé sa volonté de construire son propre stade : le Stadio della Roma. En effet, il aurait dû être construit et inauguré lors de la saison 2016/17. Mais le début de la construction de ce projet de 300 millions d’euros a été retardé à plusieurs reprises.

Ce n’est qu’en 2018 que la première pierre a été posée. La nouvelle enceinte sportive, qui sera située directement sur le fleuve du Tibre, devrait ouvrir en 2021. Visuellement, il est basé sur le style du monument romain : Le Colisée. L’AS Rome quittera alors définitivement le Stade Olympique. La décision de la Lazio de rester dans ce stade est, à ce jour, encore inconnue.

Rome : lieu le plus historique de l’EURO 2020

Rome est une ville que tout le monde connaît. Selon l’histoire, elle aurait déjà plus de 2700 ans. Pendant plus de 1000 ans, Rome était le coeur du plus grand empire que l’Europe ait jamais connu. Aucune autre ville du continent ne peut se targuer d’avoir une histoire aussi longue, qui est bien trop importante pour être racontée ici, même le début.

Parlons tout de même de l’histoire récente de Rome et ce à quoi les visiteurs peuvent s’attendre. La capitale italienne compte environ 2,8 millions d’habitants. Dans le même temps, la ville englobe complètement l’État du Vatican (ou la Cité du Vatican), qui est dirigé par le pape.

En se promenant dans Rome, on ne peut s’empêcher de voyager dans le temps. L’ancienne ville est tombée en ruine au début du Moyen-Âge, puis s’est développée de façon inégale. C’est pourquoi, dans le Rome moderne, les bâtiments historiques sont collés aux nouveaux bâtiments. Le célèbre Colisée, par exemple, est situé sur une artère principale.

Le Colisée de Rome
Le Colisée (source Wikipédia: Diliff, CC BY-SA 2.5)

Le Stade Olympique de Rome est situé directement sur la rive gauche du Tibre et l’on peut s’y rendre soit en voiture, soit en train (à la station Roma Balduina, puis en bus).

Les visiteurs qui souhaitent visiter à la fois le stade et le centre antique doivent louer une voiture ou utiliser les transports publics. Le Colisée et le Forum de Rome sont situés à environ 8 kilomètres du Stade Olympique.

>> Tous les lieux Euro 2021