Groupe E de la Coupe du monde 2022 au Qatar

Contrairement au dernier championnat d’Europe, l’Allemagne a évité un « groupe de la mort » pour la Coupe du monde 2022. Cependant, comme nous pouvions nous y attendre, cela ne sera pas facile non plus puisque l’Espagne, adversaire de taille, fait également partie du groupe E de la Coupe du monde. Avec l’Allemagne et l’Espagne, deux des trois derniers champions du monde se trouvent dans le même groupe. En plus de ces deux grosses nations, le Japon, l’une des meilleures équipes asiatiques actuellement, fait également partie de ce groupe. Qualifié via un barrage intercontinental, le Costa Rica complète ce groupe E.

Groupe E de la Coupe du monde 2022

Les deux équipes européennes sont considérées par tous comme les favorites pour les deux premières places, mais les matchs de la Coupe du monde 2022 ne sont pas joués à l’avance et tout peut encore se passer. Par le passé, l’Allemagne et l’Espagne ont toutes deux fait l’expérience douloureuse de ce qui se passe lorsqu’on n’aborde pas la compétition avec sérieux en tant que favori.

Classement du groupe E de la Coupe du monde

>> Tous les classements et résultats du Mondial 2022 en détail

Calendrier – Groupe E CDM 2022

Calendrier Groupe E Mondial 2022

23.11.2022 – 14:00
Home flag imageAway flag image
Allemagne vs Japon
23.11.2022 – 17:00
EspagneRépublique du Costa Rica
Espagne vs Costa Rica
27.11.2022 – 11:00
JaponRépublique du Costa Rica
Japon vs Costa Rica
27.11.2022 – 20:00
Home flag imageAway flag image
Espagne vs Allemagne
01.12.2022 – 20:00
République du Costa RicaAllemagne
Costa Rica vs Allemagne
01.12.2022 – 20:00
Home flag imageAway flag image
Japon vs Espagne

Notre analyse sur le groupe E de la Coupe du monde 2022

Les deux premières équipes du groupe E affronteront celles qui auront fini aux deux premières places du groupe F en huitièmes de finale. Il sera difficile pour les Allemands et les Espagnols de désigner une préférence. En effet, la Belgique et la Croatie, vice-championne du monde, font partie des adversaires potentiels.

Avec le Canada et le Maroc, le groupe F comprend également deux équipes qui peuvent réserver de mauvaises surprises. Pour tous les participants du groupe E, le mot d’ordre est donc le suivant : ils doivent gagner tous leurs matchs afin d’atteindre le tour à élimination directe avec le plus de confiance possible.

L’Espagne a quelque chose à prouver

L’équipe nationale espagnole était imbattable entre 2008 et 2012. Par la suite, les choses se sont nettement dégradées. Effectivement, lors des Coupe du monde 2014 et 2018 ainsi que lors de l’Euro 2016, elle a été éliminée très tôt par rapport à ses standards. Lors de l’Euro 2021, les Espagnols ont, en revanche, réussi à se qualifier pour les demi-finales. Lors de la Coupe du monde 2022, les Espagnols veulent prouver qu’ils sont de nouveau sur la voie du succès. L’effectif dont dispose Luis Enrique est encore suffisamment bon pour cela et permet à la Roja de se faire une place parmi les favoris de la Coupe du monde 2022.

Citons par exemple les noms de Pedri, Rodri, Marco Llorente ou encore Gavi. L’Espagne dispose de plusieurs joueurs de classe mondiale à chaque poste. Lors de la deuxième édition de la Ligue des Nations, l’Allemagne en a fait les frais et s’est inclinée 6-0.

L’Allemagne en quête de rédemption

Le 0-6 contre la Roja est un exemple de ce que l’Allemagne doit éviter au Qatar. À cela s’ajoutent l’élimination précoce à l’Euro 2021 (huitièmes de finale) et la désastreuse Coupe du monde 2018. Sous la houlette du nouveau sélectionneur Hansi Flick, l’équipe nationale allemande a presque retrouvé son meilleur niveau. Comme dans le cas de l’Espagne, le coach a en outre la qualité nécessaire à sa disposition pour réussir.

Joshua Kimmich, Kai Havertz, Thomas Müller, Ilkay Gündogan ou encore Florian Wirtz en sont des exemples. L’Allemagne dispose également de joueurs très talentueux à chaque poste.

Le Japon veut créer la surprise

L’Allemagne et l’Espagne doivent toutes deux battre l’équipe japonaise de la Coupe du monde pour être sures de passer la phase de groupes. La pression sera forte et l’entraineur Hajime Moriyasu veut justement profiter de cette situation avec son équipe.

Avec des joueurs comme Takehiro Tomiyasu, Daichi Kamada, la star japonaise Takumi Minamino ou encore Wataru Endo, il ne dispose certes pas d’une classe mondiale absolue, mais la qualité est suffisante pour faire mal à n’importe quel adversaire dans un bon jour. Si l’autre équipe est contrainte de jouer, les chances devraient être encore plus grandes.

Le Costa Rica, petit poucet de cette poule

Le groupe E est complété par le Costa Rica, qui ne s’est qualifié qu’après le barrage intercontinental face à la Nouvelle-Zélande. Le joueur le plus connu dans les rangs du Costa Rica est sans doute Keylor Navas.

En théorie, le Costa Rica est trop faible pour représenter un danger pour l’Espagne ou l’Allemagne. Par ailleurs, les Japonais ne devraient pas non plus avoir de problèmes à s’imposer en raison de leur qualité individuelle supérieure. Mais sur le terrain, la situation est tout à fait différente. Pour le Costa Rica, la participation à la Coupe du monde est déjà un grand succès et les joueurs costariciens n’auront rien à perdre.

Notre prédiction pour le groupe E de la Coupe du monde 2022

Comme d’habitude, nous ne pouvons nous baser que sur ce que nous savons sur les statistiques et la dynamique des équipes et le niveau des joueurs individuels dans leurs clubs. Ainsi, l’affaire est claire comme de l’eau de roche : l’Espagne et l’Allemagne devraient facilement atteindre les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2022. Toutefois, c’est la forme du jour qui déterminera laquelle de ces deux équipes pourra s’emparer de la première place. Le Japon devra sans doute se contenter de la troisième place après avoir fait preuve d’une grande combativité. Enfin, en dernière position, le Costa Rica espérera obtenir au moins un point.

Il convient toutefois de préciser que l’Allemagne et l’Espagne s’affronteront lors du deuxième match de la phase de groupes. Ensuite, l’une des deux équipes sera obligée de gagner le troisième match. Cette pression supplémentaire pourrait donc conduire à une issue différente et à quelques surprises.